MENACES SUR LA SANTÉ

Les vérités scientifiques ignorées ou censurées par les medias et les réseaux sociaux

C’est le rêve des ploutocrates de la Silicon Valley : vaincre la mort et vivre éternellement…Je n’invente rien, c’est effectivement le projet de certains d’entre eux, aussi dingue que cela puisse paraître, projet dans lequel ils investissent des sommes colossales.

Tout ceci est bien décrit dans cet article de l’Express où il est question entre autres des fondateurs de Paypal, Google, Microsoft, Oracle et Facebook. Le patron de Paypal, par exemple, croit pouvoir allonger la vie à 1000 ans, tandis que celui d’Oracle se dit « très en colère contre la mort », et que celui de Facebook investit des milliards pour éliminer toutes les maladies de la planète à l’horizon 2100.

Cela laisse rêveur quant à la perte du sens des réalités de ces personnes. Je suppose que lorsque l’on peut se payer n’importe quoi, n’importe où, et à n’importe quel prix, on développe un sentiment de toute puissance, et surtout l’illusion d’être fondamentalement différent du reste du « commun des mortels ». Comme si l’on n’avait plus rien à voir avec les autres, avec la nature humaine et la vie réelle.

Certes il est tout à fait possible de vivre en bonne santé, en se passant de médicaments et de médecins, pendant des dizaines d’années, mais certainement pas de la façon dont l’envisagent ces personnes : pas besoin pour cela de science, de technologies et de milliards. Il suffit sans doute de rester zen et de se nourrir correctement.

Mais eux veulent réaliser leur fantasme grâce à la science. Fatale perversion de la science, car comme le dit si bien le philosophe Lofti Hadjiat dans cet article récent intitulé “la sagesse triomphera des concepts “:

« le seul et unique but de la science est l’immortalité, l’immortalité de la chair. Mais la chair est périssable, voilà la vérité que la science ne veut pas admettre. La science est une rébellion contre la vérité »

Et d’ajouter :

« la vie n’est pas au bout de la science, au contraire, plus on s’enfonce dans la science plus on s’éloigne de la vie. Et plus on s’enfonce dans la mort »…

Comme quoi il faudra bien un « Great Reset », mais pas du tout celui de Klaus Schwab : un « Great Reset » qui remette la science à sa place et nous reconnecte avec l’harmonie naturelle du Cosmos, dont nous nous sommes tellement éloignés.