MENACES SUR LA SANTÉ

Les vérités scientifiques ignorées ou censurées par les medias et les réseaux sociaux

Que peut-on faire individuellement pour arrêter la dérive politico-sanitaire actuelle, qui nous conduit directement à un totalitarisme ignoble ?

La réponse à cette question n’est pas évidente, tant sont puissantes les forces qui impulsent cette dérive. Et pourtant nous devons aux générations qui viennent de répondre à cette question.

Beaucoup, dont moi, s’activent sur les réseaux sociaux, en y critiquant à juste titre les mesures absurdes et liberticides prises par les “autorités”. Mais celles-ci s’en fichent complètement et n’en tiennent pas compte, persuadées de détenir la vérité.

Certes cela n’est pas inutile, car contribuant à diffuser des informations plus fiables que celles des media et du gouvernement, et donc à réveiller les consciences, mais il est de plus en plus évident que ce n’est pas suffisant pour changer le cours des choses.

D’autres lancent des actions juridiques concrètes devant les Tribunaux, pour faire annuler des décisions scélérates et illégales, et faire condamner ceux qui les ont prises.

A cet égard je voudrais signaler l’excellente initiative récente de la CSAPE ( que l’on peut trouver ici ) de porter plainte auprès de la Cour Pénale Internationale pour crime contre l’humanité.

Excellente initiative parce que les actions juridiques auprès  des instances judiciaires nationales ont peu de chances d’aboutir, vu le fréquent manque d’indépendance de celles-ci par rapport au pouvoir politique local.

Et excellente initiative aussi parce qu’elle permet d’attaquer personnellement au pénal les responsables et de les sortir de leur confortable impunité.

Enfin, et surtout, il y a la résistance passive, et personnellement c’est là que je mets surtout mon espoir. Juste dire NON. Avoir le courage de dire NON, tant que c’est encore possible, au lieu de fuir ailleurs, ou de ruser pour passer entre les mailles du filet. Il suffit que suffisamment de personnes le fassent pour que toute cete folie criminelle s’arrête. Je vous renvoie à Gandhi, et je vous renvoie au génial Louis Fouché et à son dernier article sur Kairos que vous pouvez consulter ici.