MENACES SUR LA SANTÉ

Les vérités scientifiques ignorées ou censurées par les medias et les réseaux sociaux

L’Institut italien NEUROMED vient de publier une étude qui montre que le risque de décès à l’hopital de patients atteints par le COVID-19 est réduit de 30 % lorsqu’ils ont été traités avec l’hydroxychloroquine.

Cette étude observationnelle, publiée le 25 août dernier dans le European Journal of Internal Medicine, a été réalisée sur 3451 patients traités dans 33 hopitaux répartis sur l’ensemble du territoire italien.

Licia Iacoviello, directrice du Département d’épidémiologie de Neuromed et Professeur de Santé Publique à l’Université de Varèse, indique en conclusion que tant que l’on n’a pas de vaccin fiable, il est essentiel de connaître les thérapies immédiatement disponibles et efficaces, et l’hydroxychloroquine en fait partie.

On dirait que les choses commencent à bouger…

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2020-08/inmn-hri082520.php