MENACES SUR LA SANTÉ

Les vérités scientifiques ignorées ou censurées par les medias et les réseaux sociaux

Le Dr Christian Vélot, éminent scientifique spécialiste de génétique moléculaire, a fait récemment un brillantissime exposé sur France Soir à propos des vaccins ( que l’on peut voir en entier ici ).

Au cours de son exposé il a en particulier évoqué les co-morbidités dans les décès attribués à la covid, sujet qui est resté un peu au second plan dans la crise sanitaire actuelle, et qui mérite que l’on s’y attarde un peu plus.

Voici cet extrait, où il explique que la covid ne fait que porter “l’estocade finale” à des personnes qui sont déjà fragiles, du moins dans la grande majorité des cas.

Ainsi, obsédés comme nous le sommes par les dangers de la covid, la peur de la covid, les effrayants variants de la covid, les vaccins contre la covid, etc, nous finissons par croire que c’est la covid qui seule tue, en oubliant qu’en réalité la plupart souffrent – et meurent – du fait de co-morbidités souvent liées à des affections chroniques ( cancer, diabète, obésité…).

Comme le dit Christian Vélot, “…il y a une maladie qui tue peu, et il faut vacciner tout le monde…alors qu’il y a une morbidité qui tue beaucoup, et on ne fait rien…et le problème c’est que les victimes de l’un sont les victimes de l’autre...

Pour moi, cette augmentation constante des affections chroniques, souvent d’origine environmentale, est le signe d’une dégénérescence physique croissante de l’Homo Occidentalis, c’est à dire des humains qui ont le mode de vie que l’Occident a imposé au monde entier.

On peut ajouter que cette dégénérescence physique est probablemnt aussi une dégénérescence des fonctions cognitives…

A titre d’exemple, une étude internationale publiée récemment dans le Journal of Gerontology ( abstract ici ) montre que le peuple indigène Tsimane en Bolivie souffre beaucoup moins d’atrophie cérébrale en vieillissant que les américains ou les européens.

En effet, si le volume cérébral tend pour tout le monde à diminuer avec l’âge, cette diminution est 70% plus faible chez les Tsimane que dans les populations occidentales !

Lorsque que l’on sait que l’atrophie cérébrale est corrélée aux troubles cognitifs, au déclin fonctionnel et à la démence sénile, il y a lieu de s’inquiéter pour l’avenir de l’intelligence de l’Homo Occidentalis…

On peut d’ailleurs dès maintenant douter de cette intelligence lorsque l’on voir la bêtise incroyable de toutes ces “autorités” qui réclament à cor et à cris la vaccination immédiate et obligatoire pour tous, à cause de l’apparition du variant “delta”, alors que l’on sait très bien que les vaccins actuels sont quasi inefficaces contre ce variant…Comme le suggère cette une du Figaro du 1er Juillet :

Dégénérescence physique, déclin de l’intelligence, mais aussi dégénérescence morale si l’on considère l’extraordinaire corruption généralisée que cette crise sanitaire a révélée…

Je crois vraiment que l’occidental a intérêt à changer rapidement ses modes de vie s’il ne veut pas être bientôt rayé de la carte !!