MENACES SUR LA SANTÉ

Les vérités scientifiques ignorées ou censurées par les medias et les réseaux sociaux

Dans cette vidéo de Lockdown TV, Scott Atlas, l’un des principaux conseillers en matière de santé de Trump, explique pourquoi le confinement a tué des gens en Amérique, en raison du manque de soins pour d’autres maladies.

Mais il dit aussi beaucoup d’autres choses intéressantes:

Sur le port du masque :

Des choses comme le port de masque universel – honnêtement cela est contraire à la science et au bon sens, penser que vous devez porter un masque lorsque vous êtes au milieu du désert, lorsque vous êtes seul dans la voiture , lorsque vous parcourez St James’s Park à vélo. Ce genre de choses est absurde. Il n’y a pas de science pour soutenir le masquage universel.

Vous pouvez regarder le comté de LA, le comté de Miami-Dade, de nombreux États aux États-Unis, aux Philippines, en Espagne, en France, au Royaume-Uni, partout dans le monde, imposer des masques n’arrête pas les cas. C’est tout simplement super naïf, faux, et c’est vraiment de la science nulle. L’OMS ne recommande pas de masques obligatoires généralisés, le NIH ne le recommande pas, les données du CDC elles-mêmes montrent que cela ne fonctionne pas.

Sur le climat de peur :

«C’est l’un des plus grands échecs des discours de santé publique aux États-Unis et dans le monde – ils ont spécifiquement instillé la peur avec leurs proclamations et leurs déclarations … Les modèles qui ont été proposés étaient les pires scénarios et étaient tout simplement horriblement faux , et ce sont les médias qui ont monté en épingle ces rares exceptions comme l’inflammation multisystémique chez les enfants, alors même que nous avions la preuve irréfutable que cette maladie n’est absolument pas à haut risque pour les enfants. Toute l’hyperbole, le sensationnalisme et l’échec des responsables de la santé publique à énoncer ce que nous savons plutôt que ce que nous ne savons pas… La peur est due à ce qui a été dit par les soi-disant experts, par les médias, et par une incapacité à comprendre ou à se soucier de ce qu’ils instillaient dans les oreilles…

Sur la politique à mettre en oeuvre :

«Mon conseil est exactement celui-ci, une stratégie à trois volets. Premièrement: une protection très volontariste des personnes à haut risque et des personnes vulnérables (généralement les personnes âgées et les personnes souffrant de comorbidités). Numéro deux: allouer des ressources suffisantes pour éviter la surpopulation des hôpitaux, afin que les gens puissent être traités pour ce virus et recevoir les autres soins médicaux sérieux dont ils ont besoin. Numéro trois: ouvrir les écoles, la société et les entreprises, car les garder fermées est extrêmement néfaste – en fait, cela tue des gens.  » ( précisons que ce n’est pas cette stratégie qui a été mise en oeuvre, Scott Atlas n’étant pas le seul à décider )

C’est presque exactement le contraire de ce que l’administration française a mis en oeuvre :

  • Interdiction des visites dans les Ehpad, isolement dans les chambres… ainsi que le souligne Régis Aubry dans le Journal du CNRS du 28/05/2020 : « sans qu’on le dise, les personnes les plus vulnérables ont été laissées au bord du chemin… »
  • Absence de politique d’investissement dans les lits et le matériel nécessaire dans les services de réanimation

  • fermeture en mars pour 5 semaines des lycées, écoles et collèges, et confinements entraînant la faillite de nombreuses entreprises

C’est toute la différence entre la vision de gestionnaires de la pénurie, prêts à accepter quelques morts de plus pourvu que cela ne remette pas en cause leur politique, et la vision compassionnelle de quelqu’un qui met en priorité le souci pour les difficultés des gens